PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL

GESTION DE LA SOUFFRANCE AU TRAVAIL

Quels troubles ?

  • Le stress et l’anxiété professionnels
  • L’épuisement professionnel, le surmenage ou burn out
  • La violence, qu’elle soit physique ou verbale, au travail
  • Le harcèlement moral, le harcèlement sexuel

Pourquoi consulter ?

La dégradation des conditions de travail, quelles qu’elles soient, peut avoir des répercussions diverses sur les plans professionnel, personnel, psychique ou encore médical. L’impact de cette souffrance au travail a donc un impact sur votre vie personnelle, familiale et donc sur votre santé psychique. Le soutien psychothérapeutique vous aide et vous accompagne dans votre reconstruction afin d’aboutir à un mieux-être ainsi qu’à un équilibre durable.


BILAN DE COMPÉTENCES

Pourquoi faire un bilan ?

Faire une pause à un certain moment de votre carrière pour mieux vous projeter dans votre avenir professionnel, anticiper un changement ou une évolution de fonction, préparer une réorientation, vous aider à traverser une période de remise en question…

Le bilan de compétences, destiné à toute personne, salariée ou non, permet de faire le point sur votre vie professionnelle, d’analyser vos compétences, vos aptitudes et vos motivations. A travers un travail d’échanges et de réflexion, le bilan de compétences vous donne la possibilité d’élaborer des perspectives professionnelles en tenant compte de votre situation, de vos ressources personnelles et professionnelles et de l’environnement socio-économique.

Comment s’organise-t-il ?

Le bilan de compétences s’articule autour de 3 phases sur une durée de 16 à 24 heures en fonction de vos besoins et vos disponibilités.

  • Phase préliminaire: permet d’évaluer vos besoins et vos attentes, vous proposer ainsi un programme et un parcours adapté et personnalisé ainsi que les outils et méthodes qui seront mis en œuvre.
  • Phase d’investigation: pour analyser vos atouts et difficultés personnels, vos aptitudes, valeurs et intérêts professionnels et votre environnement professionnel.
  • Phase de conclusion: pour élaborer un projet professionnel réaliste et réalisable et élaborer son plan d’action afin d’en prévoir sa mise en œuvre.

BILAN D’ORIENTATION JEUNES

Pourquoi faire un bilan ?

  • Pour les adolescents scolarisés, faire face aux choix d’orientation.
  • Pour les adolescents déscolarisés, afin d’aider à trouver des solutions adaptées, réalistes et réalisables.
  • Pour les jeunes adultes en études supérieures, pour les aider à affiner leur projet professionnel.
  • Pour les jeunes adultes en voie de réorientation, après une erreur de parcours, un échec au cours des premières années d’étude…

Le bilan d’orientation pour les jeunes, au même titre que le bilan de compétences, s’appuie sur une analyse globale et rigoureuse de la personnalité, des motivations et des intérêts du jeune. L’objectif est de pouvoir co-construire avec le jeune un plan d’action adapté à ses envies, réaliste au vu de ses capacités et réalisable au niveau du marché économique actuel.

Comment s’organise-t-il ?

Le bilan, d’une durée de 8 heures, est structuré autour de 4 étapes :

  • Analyse de la demande: lors de ce 1er entretien, le jeune, éventuellement accompagné de ses parents, exprime ses besoins et attentes à l’égard du bilan. Une démarche adaptée lui sera alors proposée et expliquée. Son adhésion au bilan est primordiale pour en assurer le résultat.
  • Exploration: différents supports (entretiens, questionnaires, tests) seront exploités afin d’analyser les motivations, intérêts, capacités et points forts et faiblesses du jeune. Un travail approfondi sur les différents projets professionnels et parcours de formations adéquats sera, par la suite, réalisé.
  • Synthèse: un plan d’action réaliste et réalisable est co-construit avec le jeune.
  • Conclusion : lors d’un entretien spécifique, un document de synthèse résumant les différents éléments mis en exergue au cours du bilan est remis au jeune et à ses parents.